Remboursement urologue et néphrologue : à combien les mutuelles et la CPAM prennent en charge les consultations et les soins de maladie urogénitale ou rénale ?

Remboursement urologue et néphrologue

Le remboursement de l'urologue ou du néphrologue avec une mutuelle santé à 100 % atteint 25 € avec la participation de la sécurité sociale suite à une consultation au secteur 1. Cette prise en charge peut facilement atteindre les 100 € pour des consultations en secteur 2 si le taux de la mutuelle est plus élevé. En effet, à partir de 200 % les honoraires des spécialistes de maladies du système urinaire et de l’appareil reproducteur masculin sont très bien remboursés.

Découvrez sur le comparateur « Mutuelledassurance.net » quels sont les tarifs et les remboursements par les mutuelles des consultations en urologie/néphrologie chez un spécialiste conventionné au secteur 1 ou 2.

Pensez aussi à faire vos devis pour choisir une mutuelle qui rembourse bien les soins urogénitaux ou néphrétiques et des dysfonctionnements de l’appareil génital masculin, des interventions chirurgicales pour éliminer les calculs rénaux, des frais d'achat d'une machine de dialyse portable (individuelle), etc.

Devis en 2 clics

Remboursement urologue et néphrologue : quelles prises en charge par les mutuelles et la Sécurité sociale des consultations et des soins urologiques ou néphrétiques ?

Les mutuelles remboursent l'urologue et le néphrologue avec des taux qui dépassent 400 % des tarifs de base de la CPAM. Ceci équivaut à un remboursement maximum de plus 100 €/visite, alors que chez un urologue ou un néphrologue le prix moyen est de 80 €/consultation.

Des taux élevés de couverture sont recommandés pour bien rembourser les consultations des spécialistes en urologie et néphrologie en raison :

  • des dépassements d'honoraires pratiqués par les médecins du secteur 2
  • de la nécessité de consulter plusieurs fois l'un de ces spécialistes pour une même affection.
  • des faibles prises en charge de l'Assurance-maladie par rapport aux prix réels des consultations d'urologues ; 58,50 € au maximum pour des visites qui coûtent plus de 110 € en cas de consultation complexe chez un spécialiste à honoraires libres du secteur 2 (Hors professeur universitaire-praticien hospitalier).

En effet, le remboursement de la « Sécu » varie selon que l'urologue est consulté sur ordonnance du médecin traitant ou sans la lettre d'orientation de ce dernier. De plus, selon le Secteur de convention de l'urologue (1 ou 2) et la complexité de la consultation, la Sécurité sociale applique pour calculer ses prises en charge les différents tarifs de base suivants :

Consultation urologue ou néphrologue dans le parcours de soins Tarif de convention Taux de couverture par la CPAM Remboursement de la CPAM
Osculation en secteur 1 25 à 55 € 70 % 16,50 à 38,5 €
Osculation en secteur 2 23 à 55 € 70 % 15,10 à 38,5 €
Consultation complexe 85 € 70 % 58,50 €
Consultation urologue ou néphrologue hors parcours de soins Tarif de convention Taux de couverture par la CPAM Remboursement par la CPAM
Osculation en secteur 1 25 € 30 % 6,50 €
Osculation en secteur 2 23 € 30 % 5,90 €

Tarifs de base des consultations d’urologue et de néphrologue du secteur 1 ou 2 et leurs remboursements par la Sécurité sociale

Pour compléter ces prises en charge des consultations d'urologue et de néphrologue, l’assuré peut choisir sur le comparateur en ligne une mutuelle santé qui a l'avantage de prendre en charge efficacement les consultations et les soins pluridisciplinaires en cas de maladies du système urogénital avec des garanties de l'ordre de :

  • 400 % pour les examens urogénitaux complémentaires et le recours à d’autres spécialistes qui nécessitent un bon remboursement des consultations du gynécologue pour couvrir les honoraires de ce médecin.
  • 100 % pour les médicaments prescrits dans le cadre des traitements d'atteintes rénales, de l'appareil reproducteur masculin (prostate, testicules, etc.) ou de maladies du système urinaire chez la femme et chez l'homme (cystite, énurésie, etc.).
  • 500 % pour les frais de laboratoires (analyses d'urine ou de sperme, etc.) et les imageries médicales tel que l'uroscanner, la radiographie des reins avec produit de contraste, échographie en cas de prostatite, échographie de la vessie, etc.
  • 300 % ou à 40 €/séance respectivement pour le remboursement du nutritionniste et diététicien consultés pour avoir une alimentation équilibrée et éviter l’hypertension et l'excès de cholestérol nocifs pour les reins (une des principales causes de formation des calculs rénaux).
  • 300 €/an pour les cures thermales indiquées dans les traitements de certaines maladies des reins, de coliques néphrétiques ou d’infections urinaires chroniques dans l’un des établissements thermaux spécialisés comme : les thermes de Vittel, de Thonon-les-Bains, d'Evian-les-Bains, etc.
  • 250 % pour les chirurgies comme par exemple pour éliminer des calculs rénaux, soigner une descente d'organes (prolapsus), ablation de la prostate, etc. En cas de nécessité de se faire opérer, une mutuelle santé avec un bon remboursement de l'hospitalisation couvre avantageusement les frais hospitaliers et ceux de confort.

Aussi, en cas de déficience des reins d'autres garanties spécifiques sont à prévoir. En effet, dans le cadre des ALD (Affection longue durée), la Sécurité sociale prend en charge les dialyses à 100 % de la BRSS. Cependant, l'assuré peut profiter de plus de confort et d'autonomie s'il choisit une mutuelle spécialisée qui rembourse jusqu'à 1000 € pour l'achat ou la location d'un appareil de dialyse portatif.

Remboursement urologue et néphrologue : faut-il renforcer les prises en charge de leurs consultations par les mutuelles santé des personnes en surpoids ?

Prévoir un meilleur remboursement des consultations d’urologue et de néphrologue par les mutuelles santé avantage les personnes en surpoids qui nécessitent un suivi particulier de la part de ces praticiens.

En effet, l'obésité figure parmi les facteurs déclencheurs des maladies rénales chroniques (MRC). Elle est aussi l'une des causes d'aggravation des MRC d'autres origines (diabète de type 2, hypertension artérielle, goutte, etc.) qui peuvent conduire à l’insuffisance rénale.

De plus, le surpoids multiplie par deux le risque d’insuffisance rénale chronique. D’ailleurs 50 % des patients traités par dialyse se répartissent comme suit :

  • 29,6 % sont en surpoids (indice de masse corporelle entre 25 et 30 kg/m²)
  • 20,5 % sont obèses (indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m²)

Ces chiffres indiquent clairement que les personnes à forte corpulence sont plus susceptibles d'avoir une maladie rénale.

L'utilité de prévoir une mutuelle santé avec des remboursements efficaces des consultations de médecins spécialistes en soins urologiques et néphrologiques a une plus grande importance surtout dans les régions à forte prévalence d'obésité comme les départements du Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne, etc. Ces dernières correspondent sensiblement aux régions qui enregistrent les taux les plus élevés d'insuffisances rénales.

Prévalence régionale d'insuffisance rénale

Dans cette perspective, « Mutuelledassurance.net » répond à la demande des personnes en surpoids par des couvertures santé pas chères et adaptées à leurs besoins.

Article mis à jour le 11/11/2022 | Par Mutuelledassurance.net


Evaluation 4.3 sur 5 / note basée sur 5 avis
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×