Remboursement de la rhinoplastie : combien propose la mutuelle et comment se faire mieux rembourser d’une chirurgie réparatrice du nez ?

remboursement rhinoplastie

Les meilleurs remboursements de la rhinoplastie par les mutuelles santé sont de l'ordre de 400 % des tarifs de base de la Sécurité sociale et s'étendent à l'ensemble des prix des chirurgies réparatrices ou fonctionnelles du nez comme les honoraires du chirurgien-plasticien et les frais liés.

« Mutuelledassurance.net » explique comment se faire bien rembourser pour une rhinoplastie sans laisser de reste à charge important après cette opération du nez. Il détaille aussi les conditions de prises en charge de l’Assurance Maladie et les garanties à vérifier pour choisir une mutuelle qui rembourse bien les coûts de la chirurgie réparatrice d'une déviation des cloisons nasales (Septoplasties) ou d'un nez cassé.

Devis en 2 clics

Le comparateur vous propose aussi de simuler des devis gratuits pour obtenir une formule santé moins chère capable de rembourser avantageusement les interventions plastiques dont les prix dépassent parfois les 4 000 €.

Remboursement rhinoplastie : quelles prises en charge par les mutuelles et la Sécurité sociale et comment en bénéficier ?

Le remboursement des rhinoplasties par les mutuelles se fait selon des taux de 100 à 600 % des tarifs de base de la Sécurité sociale (BRSS) pour les interventions à visée réparatrice et non esthétique et dont les prix varient en moyenne de 2 500 à 9 000 €. Quant à l'assurance maladie, elle prend en charge les chirurgies réparatrices du nez de 63,91 € à 684,89 € selon le type de l'opération réalisée dans un hôpital ou une clinique conventionnée :

  • chirurgies réparatrices du nez : ces opérations reconstructrices visent à redresser un nez cassé ou très déformé, rectifier une bosse sur le nez d'origine traumatique, etc. Appelées rhinoplastie post-traumatique, ces interventions à visée médicale permettent de réparer les séquelles d'un accident ou d'une fracture de l'os ou du cartilage nasal. Elles sont aussi envisageables pour des raisons psychologiques afin d'améliorer l'aspect d'un nez déformé par une malformation de naissance au point de complexer l'assuré.
  • chirurgies fonctionnelles du nez : ces interventions, dites « Septoplasties », traitent la déviation de la cloison nasale (congénitale ou traumatique) ou la perforation du cartilage, l'hypertrophie des cornets à l'origine de graves troubles respiratoires, etc. Ces opérations nasales sont aussi pratiquées pour corriger d'autres troubles fonctionnels du nez ou des malformations de naissance entraînant une gêne respiratoire.
  • chirurgies reconstructrices du nez : ces interventions plastiques font appel à la pose d'implants artificiels ou à l'autogreffe de cartilage pour redonner un aspect plus esthétique et naturel au nez suite à une amputation, un collapsus des narines, une perte de substance, etc.

Seules ces opérations pour se refaire le nez sont remboursables par la Sécurité Sociale et donc par les mutuelles santé. Quant aux interventions de rhinoplastie de confort pour corriger un nez trop long, trop gros ou épaté, elles sont concédées comme des chirurgies esthétiques et leurs coûts restent à la charge de l'assuré.

Quant aux assurés qui cherchent à connaître comment se faire rembourser la rhinoplastie médicale, voici les démarches à suivre pour obtenir la prise en charge de la chirurgie du nez par la Sécurité sociale (indispensable pour bénéficier de l'intervention de la mutuelle par la suite) :

  1. consulter son médecin traitant avant de s'orienter vers un chirurgien plasticien ou ORL (Respect du parcours de soins)
  2. vérifier avec le chirurgien que l'opération du nez est réparatrice et non pas esthétique et lui demander un devis sur le prix de la rhinoplastie à faire et la lettre de demande d'entente préalable
  3. adresser par courrier recommandé la demande d'entente préalable au médecin conseil de sa caisse d'Assurance Maladie. Cette dernière dispose alors de 15 jours, pour se prononcer. Passé ce délai, son accord est acquis à défaut de réponse.
  4. prendre rendez-vous pour l'opération du nez dans un hôpital public ou une clinique conventionnée.

Une fois remplis toutes ces conditions, la Sécurité sociale prend en charge jusqu'à 684,89 € des tarifs de l'opération.

Cependant, les prix moyens des chirurgies nasales remboursables varient de 1500 € à 4500 €, selon le type de l'opération (Rhinoplastie, Septoplastie ou rhinoseptoplastie, rhinoplastie avec ostéotomie et autogreffe, etc.) et la nécessité, ou non, d'un séjour hospitalier. Ainsi, les restes à charge sont lourds et seule une bonne mutuelle bien choisie permet de bien rembourser l'opération de rhinoplastie ; à vous de les comparer sur « Mutuelledassurance.net » pour découvrir les garanties de compagnies comme Swiss Life ou la Mutuelle de l'Est.

Remboursement rhinoplastie : une mutuelle santé est-elle incontournable pour se faire opérer du nez pour pas cher ?

Un meilleur remboursement de la rhinoplastie par une bonne mutuelle santé chirurgicale est indispensable pour réduire les restes à charge d'une opération du nez qui se chiffrent en milliers d'euros et dont certains ne sont pas couvert par l'Assurance maladie, à savoir :

  • les dépassements d'honoraires : ces compléments de rétributions atteignent les 1500 € pour les chirurgiens et les anesthésistes des cliniques privées et 25 € pour chaque consultation chez l'ORL. Ceci nécessite de prévoir une mutuelle avec des garanties de l'ordre de 400 % pour rembourser intégralement ces majorations tarifaires.
  • l'hospitalisation : pour une chirurgie du nez réalisée en ambulatoire ou avec séjour (excède rarement 24 heures), un bon remboursement de l'hospitalisation, par la mutuelle, couvre intégralement la participation forfaitaire de 20 €/jour, jusqu'à 220 €/jour pour les frais de confort (chambre individuelle de jour, TV, Wifi, etc.), etc.
  • les médicaments et les pommades cicatrisantes : les antalgiques prescrits pour minimiser les douleurs post-opératoires et les pommades pour soulager les œdèmes et les ecchymoses sont remboursables à 100 % par les mutuelles santé peu importe leurs vignettes.
  • la protection juridique : si l'opération échoue ou que les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qui est convenu, l'assuré est assisté par un service compétant, mis à disposition, par sa mutuelle, pour demander réparation au chirurgien responsable ou pour faire des retouches esthétiques au nez gratuitement.
  • Le suivi psychologique : la modification morphologique après une chirurgie du nez et les réactions de l'entourage sont parfois difficiles à supporter. Dès lors, le remboursement psychologue permet d'être assisté par un professionnel de la santé mentale sans aucun souci financier.

Au regard des coûts de la rhinoplastie et des frais à assumer avant et après l'opération du nez, il est judicieux de comparer les mutuelles pour trouver un contrat santé avec un forfait avantageux ou des taux de remboursements élevés pour la chirurgie réparatrice et les dépenses liées afin de refaire son nez pour pas cher.

Une rhinoplastie esthétique ratée donne-t-elle droit au remboursement d'une chirurgie réparatrice ?

Les remboursements d'une rhinoplastie sont possibles pour réparer les conséquences d'une chirurgie esthétique du nez ratée. En effet, comme pour toutes les interventions chirurgicales, il existe des cas ratés qui nécessitent de recourir à des opérations correctrices secondaires. Ces dernières sont prises en charge par les mutuelles et la Sécurité sociale dans des cas comme la :

  • perforation de la cloison nasale : les cas graves de communication entre les deux fosses nasales peuvent causer des bruits désagréables lorsque le patient respire par le nez.
  • déformation progressive du nez : consécutives à la fibrose cicatricielle, aux nécroses et aux mauvaises rétractions cutanées, certaines dégradations conduisent souvent à une gêne respiratoire.
  • fermeture des fosses nasales : très rare, cette complication empêche le patient de respirer librement par le nez.

Quant aux imperfections (irrégularités de contour, asymétrie, etc.) ou les insatisfactions esthétiques, les retouches chirurgicales pour les corriger sont à la charge du patient ou du chirurgien si ce dernier est déclaré responsable par le tribunal compétant.

En effet, à moins d'une erreur manifeste qui entraine l'un des ratés précédemment cités, le mieux est de commencer à chercher une solution à l'amiable avec le chirurgien. Si le désaccord persiste avec votre chirurgien, il est possible de se tourner vers la justice. D'ailleurs, plusieurs mutuelles proposent un service de Protection Juridique dédié à traiter ce genre de litige.

Dans tous les cas, une mutuelle fiable reste sollicitée pour faire face aux imprévus financiers à la suite d'une chirurgie rhinoplastique.


Evaluation 4.0 sur 5 / note basée sur 36 avis
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×